Vatagna

Les Amaranthes à grains 

Fredobio | Dimanche 13 Novembre 2005 | Commentaires [2] | Bookmark and Share

Amaranthus

 

Classification botanique:

Il existe trois espèces d'amaranthes à grains: « Amaranthus hypocondriacus, Amaranthus cruentus et Amaranthus caudatus.

Histoire:

L'Amaranthe est encore cultivée de nos jours en Amérique centrale: on peut ainsi la trouver choyée par quelques jardiniers dans les célèbres « chinampas », les jardins flottants de Mexico, protégés par l'état Mexicain.
A l'époque de l'invasion Européenne du Mexique, l'Amaranthe portant le nom « huautli » dans le langage Nahuatl, constituait l'une des cinq récoltes majeures collectées en tant que tribut à travers les 17 provinces de l'empire. Les quatre autres récoltes étaient le maïs, le piment, les haricots et une espèce de sauge « chia », salvia hispanica, pour la confection de boissons rafraîchissantes.

La culture de l’Amaranthe remonte à 5500 ans, puisque des graines d'Amaranthes cultivées ont été retrouvé dans les grottes de Tehuacan Puebla au Mexique.
On estime qu'il y a 5000 ans, ces peuples commencèrent à maîtriser la culture des courges, des piments et des amaranthes.
La culture de l'Amaranthe fut à son apogée durant l'empire Aztèque, elle possédait une valeur nutritionnelle, thérapeutique et rituelle.
Sur le plan rituel, l'Amaranthe était la plante sacrée par excellence. Durant certaines fêtes religieuses, des figurines élaborées à partir de pâte d'Amaranthe étaient offertes aux dieux du panthéon Aztèque et étaient parfois consommées lors de certains rituels religieux rappelant le rite catholique de l'eucharistie.
Lorsque les nouveau-nés étaient de façon rituelle, baignés et nommés, quatre jours après leur naissance, il leur était offert des reproductions miniatures, élaborées à partir de cette même pâte de graines d'amaranthe, de leurs attributs: arc, flèches ou instrument de cuisine.

Dans la région de Cuzco (capitale de l'empire Inca qui veut dire « le nombril du monde »), les fleurs de l'airampo (Amaranthus hybridus, Amaranthe sauvage) sont utilisées en infusion pour remédier aux maux de dents et aux fièvres.
Au Népal, les grains d'Amaranthes sont utilisés en infusion pour remédier à un certain nombre de déséquilibres de la santé, en particulier des maux d'estomac appelés « gano ».
Les graines d'Amaranthe entraient également dans la confection de pilules destinées à soulager certains problèmes de santé dont ces mêmes maux d'estomac.
L'Amaranthe constitue, dans la pharmacopée des peuples de l'Amérique du nord, un remède souverain pour tous les problèmes de diarrhées, de dysenterie et d'hémorragie, tant internes que externes.
Au japon, elle est réputée conférer santé et longévité.

Au jardin: (Même conseils que l'Amaranthe à feuille.)
http://fredobio.free.fr/article/?idarticle=138

Travailler avec la lune: Il faut semer et travailler l'Amaranthe à grains lorsque la lune est devant une constellation de feu (Bélier, Lion, Sagittaire). L'activité des plantes se polarise surtout sur l'élaboration des fruits et des semences. Ce sont de bonnes dates pour encourager la production des céréales de toutes sortes. Récolter les graines en lune montante.

L'Amaranthe à grains est considérée comme une céréale, contrairement à l'Amaranthe à feuilles. Ce ne sont pas les mêmes parties de la plante que l'on cherche a favoriser.

Sur l'altiplano, les paysans Quechua cultivent généralement l'Amaranthe en association avec d'autres plantes telles que le maïs ou la quinoa, et principalement dans une zone montagneuse située entre 2700 et 3500 m d'altitude. Cela fait de très nombreux siècles que les Quechua pratiquent l'association des cultures selon des modalités très sophistiquées. Ces façons culturales protègent les plantes contre les déséquilibres et les prédateurs.

Culinaires:

Les familles Quechua confectionnent, tout comme les peuples Aztèques ou leurs descendants, des confiseries élaborées à partir des graines soufflées mélangées à de la mélasse qu'ils appellent « Turrones ». Les villageois consomment parfois directement ces graines soufflées et ils considèrent qu'elles constituent un tonique pour les personnes âgées. Pour le petit déjeuner, ils préparent une farine à partir de ces graines soufflées qu'ils appellent « maska ». Ils confectionnent à partir des graines fermentées, de la « chicha », une bière consommée lors de fêtes ou offerte rituellement à la Terre Mère. La chicha peut également se préparer avec du maïs.

Le grain de l'Amaranthe contient une très grande teneur en protéines, de 16 à 18 %, donc beaucoup plus que les céréales de la famille des graminées.

 

Nutrition:

Le grain de l'Amaranthe contient une très grande teneur en protéines, de 16 à 18 %, donc beaucoup plus que les céréales de la famille des graminées.

La protéine de la graine d'amaranthe est une des plus équilibrées que l'on connaisse et ce seul aspect suffirait à la considérer comme une des plantes les plus prometteuses pour l'alimentation de l'homme. On attribue à la protéine idéale (selon les normes de la FAO) la valeur 100 et il est interessant de comparer les valeurs des protéines les plus utilisées:

La protéine de la graine d'amaranthe atteint une valeur de 75 (et selon certains auteurs 87), celle du maïs une valeur de 44, celle du blé une valeur de 60, celle du soja une valeur de 68 et celle du lait de vache une valeur de 72.

Ainsi, les protéines des céréales utilisées en Occident sont très pauvres en lysine, un des acides aminés essentiels à la santé humaine: la graine d'amaranthe en contient deux fois plus que le blé et trois fois plus que le maïs.

Outre sa qualité protéique, la graine d'amaranthe contient beaucoup de calcium, de phosphore, de fer, de potassium, de zinc, de vitamine E et de vitamine B.

Comme pour l'amaranthe à feuille, on peut consommer les feuilles des amaranthes à grains. A titre de comparaison, il y a 3 fois plus de vitamine C, 10 fois plus de carotène, 15 fois plus de fer et 40 fois plus de calcium dans les feuilles de l'amaranthe à grains que dans la tomate.

Autre exemple: les feuilles d'amaranthes contiennent 3 fois plus de vitamine C, 3 fois plus de calcium et 3 fois plus de niacine que les feuilles d'épinard.

 

Version imprimable

Télécharger cet article au format PDF Clic puis "Enregistrer"

2 Commentaires

Posté par: commien, le Dimanche 13 Août 2006 à 13h50

comment séparer les petites graines noires des multitudes de poussières d'enveloppe vertes ?
merci

fontbresson@tiscali/fr
lilian

Posté par: xax, le Mercredi 01 Novembre 2006 à 23h03

heu mois aussi j'aimerais savoir comment trier les amaranthe (le grain) car apres la moisson avec une moisseuneuse-batteuse le resultat est tres sale sinon j'aimerais savoir si pour etre digeste le grain a besoin d'etre cuit
kissxaxandxerio@no-log.org
merci

Poster un commentaire

Les champs marqués d'une * sont obligatoires.





Remarque: Ce message est suceptible d'être supprimé par un administrateur s'il n'est pas en rapport avec le sujet abordé, ou s'il ne respecte pas la charte éditoriale du site (spam, etc.).

FredoBio, association loi 1901. Contactez-nous | Mentions légales.

Sauf mention contraire, tous les documents publiés sur le site sont placés sous Licence Libre Creative Commons by-nc-sa.

Pour nous suivre : Facebook Flux rss