Vatagna

Piments et Poivrons 

Fredobio | Dimanche 05 Février 2006 | Commentaires [4] | Bookmark and Share

Capsicum annuum

Classification botanique:

Le piment, Capsicum fait partie de la famille des Solanaceae et de la Tribu des Solaneae. Le genre Capsicum comprend environ 27 espèces connues.

Le terme Capsicum vient du Grec « kapto » qui signifie « mordre ». Il existe cinq espèces domestiquées qui sont les suivantes:
Capsicum annuum, Capsicum baccatum, Capsicum chinense, Capsicum frutescens et Capsicum pubescens.
Synonyme Français: piments enragé, paprika, poivron.

Histoire:

La première preuve de la présence des piments dans le régime alimentaire humain fut amenée par la découverte des site de Tamaulipas et de Tehuacan au Mexique, qui sont estimés à 7500 ans avant JC. Il a également été retrouvé un fruit entièrement préservé dans la grotte Guitarrero du Pérou estimée à 6500 ans avant JC.
Les experts estiment que la première culture domestiquée remonte à 3300 ans avant JC.

Les piments constituaient les fruits favoris des Incas et étaient connus sous le nom de « Uchu ». Les Incas révéraient le piment comme un des quatre frères dans leur mythe de la création: « Agar Uchu » était considéré comme le frère du premier empereur Inca, Manco Capac. Ils considéraient que les piments étaient excellents pour la vue et qu'en plus ils éloignaient les créatures venimeuses.
De petits piments très fort étaient utilisé dans les tortures et brûlaient la langue des ennemis.

Les piments étaient également un aliment favori chez les peuples Maya et Aztèque d'Amérique centrale. Les Aztèques étaient réputés utiliser les piments avec tous leurs autres aliments. Ils épiçaient même leurs boissons favorites, à savoir le cacao. De nos jours, cette coutume est resté chez les indiens Cicatec des haut plateaux du sud-Mexique: ils ont une boisson, réservée à certains rituels, préparée avec du jus de canne fermentée, du cacao et du chili !

Le piment que l'on appelait « aji » dans les îles des caraïbes fut ramené en Europe par Christophe Colomb. Pensant avoir découvert l'Inde, il nomma cette épice « pimiento », s'inspirant de « pimienta », nom donné en espagnol à l'épice orientale du genre Piper. C'est de cette confusion que provient l'origine des différentes appellations des plantes du genre Capsicum: pimiento en Espagnol, pepper en Anglais, peperone en Italien, piment et poivron en Français, paparka et paprika en Hongrois, piperka en Bulgare, etc...

Pollinisation:

les fleurs de piments sont auto-fécondes. Il n'est donc point besoin d'insectes pour assurer la pollinisation. Selon certains instituts de recherche, il existe 80 % de chances d'hybridation inter variétale.
Il est donc conseillé d'isoler deux variétés d'un minimum de 50 mètres afin d'éviter la plus grande partie des pollinisations croisées. La distance optimum est de 150 mètres.

Pour une petite production de semences, il suffit d'envelopper une ou deux branches d'une plante dans un morceau de tulle que l'on peut laisser jusqu'à la récolte des fruits. On peut également utiliser un sac de papier que l'on va laisser une semaine.

Ou encore, il existe la technique de recouvrir le bouton floral, juste avant son éclosion, d'une capsule en gélatine pour « forcer » l'auto-fécondation. Lorsque le fruit se forme, il repousse la capsule.

Production de semences:

Les fleurs de piments sont un peu délicates quant aux fluctuation de température. La mise à fruit optimum se manifeste lorsque les températures durant la nuit se situent entre 12 et 16 °C.
cependant, si durant le reste de l'été, les températures durant la nuit ne sont pas plus élevées, les piments vont contenir peu de semences ou pas du tout.
Le manque de semence influe de façon importante sur la taille des fruits. En effet, en se développant, les semences libèrent une hormone, l'auxine, qui favorise la croissance harmonieuse des fruits. Peu de graines signifie peu d'auxine et donc des fruits de petite taille et souvent mal formés. La température idéale, durant la nuit, pour une belle formation de fruits semble se situer entre 17 et 21 °C.

Lorsque les fruits sont mûrs, il est très aisé de les ouvrir et d'en détacher les semences qui vont sécher naturellement dans une assiette e l'espace de 24 heures. Il est très important de récolter les semences de piments forts ou très forts en se protégeant les mains avec des gants en caoutchouc très épais (les gants peu épais laissent passer la capsaïcine).

Il est tout aussi important de réaliser cette opération en plein air afin d'éviter que les émanations de capsaïcine génèrent des irritations au niveau des yeux ou des muqueuses du nez et de la bouche. Il faut ensuite se laver les mains à grande eau et bien nettoyer tous les ustensiles.

Les semences de piments ont une durée germinative moyenne de 4 ans. Un gramme contient de 150 à 200 semences.

Au jardin:

Les semences de piments doivent être semées de 8 à 11 semaines avant la période de repiquage dans le jardin. Plus la température ambiante est chaude, plus vite les semences vont germer. Il est conseillé de n'arroser les semis qu'avec de l'eau tiède.

Les piments commencent à fleurir que lorsqu'ils ont développé entre 9 et 11 noeuds foliaires. Les nuits fraîches influent sur la croissance du piment et accentuent la tendance à la ramification. Comme les piments produisent leurs fleurs à la base des branches, plus la la plantes et ramifiée, plus abondante sera la production de fruits.
Une exposition judicieuse à ces nuits fraîches permet, aussi de fortifier les plants, avant de les repiquer au jardin.

Les piments possèdent un système racina ire fibreux. Lorsque la terre de jardin est profonde et bien aérée, les racines peuvent se développer jusqu'à 50 cm de profondeur et s'étendre jusqu'à 90 cm en toute direction. Ce qui permet à la plante de faire un usage optimum de l'eau présente dans le sol.
En fonction des variétés, l'espace entre deux plants peut varier de 30 à 70 cm.

Les piments sont sensibles à un excès d'azote; il développent alors beaucoup de végétation et peu de fruits. Le fumier de volaille est également déconseillé car les piments n'apprécient pas les sols trop salins.
Mais, une terre enrichie d'un compost bien équilibré va influencer positivement sur la précocité et la productivité des fruits.
Les racines de piments sont relativement sensible à la température du sol: leur croissance stoppe lorsque la température du sol est trop élevée (autour de 29°) ou bien trop basse (autour de 10 °). Il est conseillé d'utiliser un mulch, tant dans les régions très chaude pour raffraichir, tant dans les régions froide pour maintenir la chaleur.

Travailler avec la lune: Lorsque la lune est devant une constellation de feu (Bélier, Lion, Sagittaire), l'activité des plantes se polarise surtout sur l'élaboration des fruits et des semences. Ce sont de bonne dates pour encourager la production (travail et semis) des piments. Récolter en lune croissante.

Phytothérapie:

Toutes les variétés de piment contiennent un alcaloïde, la capsinine (les piquants, en plus grande proportion), des carotènes et des vitamines (en particulier de la vitamine C). Le piment piquant stimule la production des sucs gastriques et intestinaux, activant ainsi tous les organes digestifs.
Il convient donc à ceux qui souffrent de digestions lentes ou difficiles, de ptôse gastrique (descente d'estomac), et aux inappétents. Consommer comme légume dans les préparations culinaires.
A consommer à petites doses, car la capsicine qu'il contient peut provoquer des gastrites et des entérites.

En application externe, le piment piquant est rubescent (irrite la peau et les muqueuses), et révulsif, parce qu'il attire le sang vers la peau, décongestionnant ainsi les organes et tissus internes. On l'utilise en cas de rhumatismes, lumbagos, torticolis et douleurs musculaires. En cataplasme sur la zone douloureuse en recouvrant avec un linge en laine.

Le piment doux, ou poivron (Capsicum annuum) possède une action anti-flatulente et laxative quand il est pris cru, ou cuit au four. Comme le piment, il stimule également la production des sucs digestifs. Il est riche en carotène (provitamine A). Du fait de sa faible teneur en hydrates de carbone et en graisses, il est particulièrement recommandé aux diabétiques et aux obèses. A utiliser comme légume ou sec, en poudre.

Attention: Les personnes souffrant de gastrite, d'ulcère gastro-duodénal, de colite et d'hémorroïdes doivent s'abstenir de consommer du piment piquant.
Étant donné que la capsicine, alcaloïde responsable de l'action piquante du piment, s'élimine aussi par l'urine, irritant sur son passage les muqueuses recouvrant les conduits urinaires, les hommes souffrant de la prostate et les femmes atteintes de cystite (inflammation de la vessie) doivent également s'abstenir.

Culinaire:

Principales substances actives pour 100g:


Protides:1.2 g
Sodium: 2 mg
Vitamine A: 100 µg
Calorie: 24
Lipides: 0.3 g
Potassium: 213 mg
Vitamine B1: 0.07 mg
Joules: 100
Glucides: 4.1 g
Calcium: 10 mg
Vitamine B2: 0.07 mg

Magnésium: 12 mg
Vitamine PP ou niacine: 0.4 mg

Phosphore: 26 mg
Vitamine C: 140 mg

Fer: 0.7 mg
Vitamine E: 0.7 mg



Eau de vie piquante:

50 cl de marc de raisin, 10 piments piquants frais, 3 cuillerées de sucre.

Mettre les piments dans le marc et ajouter le sucre.
Laisser infuser durant un mois, en remuant souvent.
Filtrer et laisser reposer dans l'obscurité pendant( deux mois avant de consommer.
Cette liqueur à la saveur très forte, est à consommer avec prudence et forcément avec modération étant donné le goût !!!

Trucs et astuces:

Pour obtenir de beaux fruits avec beaucoup de graines, repiquer certains plants (qui seront les portes- graines) en pot, et les rentrer la nuit sous serre ou à la maison, pour que la température soit assez haute.

Que faire quand on est dans une région trop froide pour la croissance harmonieuse des piments?

Il suffit de faire une tranchée de 15 cm de profondeur, d'une largeur de 20 cm à la base et de 25 à la surface du sol. Les piments sont ensuite repiqués au fond des tranchées qui vont conserver la chaleur solaire, offrir une protection contre les vents et éviter les trop grandes fluctuations de température du sol. Les tranchées peuvent être recouvertes d'un voile de forçage ou d'un plastique fendu dans le milieu. Les résultats peuvent être spectaculaires: une plus grande précocité et une augmentation de 50 % du nombre de fruits mûrs.

Version imprimable

Télécharger cet article au format PDF Clic puis "Enregistrer"

4 Commentaires

Posté par: nicta, le Mercredi 17 Septembre 2008 à 19h45

Bonjour, j'ai ramené des piments doux dits "végétariens" de Martinique. J'ai récuperé des graines que j'ai semées, et me voila avec un pied de 1 mètre de haut devant ma fenêtre. De plus il ya une dizaine de petits piments qui poussent.
Vu la rareté du spécimen sous nos latitudes, je voudrai conserver ce pied plusieurs années.
Comment faire, dois-je le tailler? De quelle manière?
Merci d'avance!

Posté par: FredoBio, le Vendredi 19 Septembre 2008 à 19h30

Bonjour

Le piment vivace fait partie du genre (Capsicum frutescens)et n'est pas très connu en France ou nous avons des variétés annuelles vu notre climat .
Il serait originaire des environs de la rivière de Cayenne en Guyane française. C'est une plante vivace qui peut atteindre jusqu'à 1,5 m. Ses fruits plutôt petits ne dépassent pas 4 cm de long, ils sont de forme allongée et mince.

Malheureusement je ne sais pas si votre variété va résister a notre hiver Français, les légumes vivaces dans les pays tropicaux sont généralement annuels en France. Je vous conseil de récupérer les graines de vos fruits, c'est la meilleur méthode pour sauvegarder l'espèce. Et pourquoi pas, m'envoyer quelques graines !

Pour info: le poivron est le seul épice qui contienne des vitamines A et C.

Posté par: li, le Jeudi 23 Juillet 2009 à 00h36

Bonjour,

mon piment fait beaucoup de fleurs mais pas de fruit, il est pourtant au soleil et la terre est toujour humide. Les fleurs finissent par ce désécher et tomber.
Que dois je faire pour obtenir des fruits?

Merci

Posté par: grigri, le Vendredi 04 Juin 2010 à 16h04

J'ai des piments rouges allongés très piquants.
Comment faire pour les cuisiner et avec quels plats les accomoder ?
Comment faire pour les conserver (ou sécher)?
Merci de votre avis

Poster un commentaire

Les champs marqués d'une * sont obligatoires.





Remarque: Ce message est suceptible d'être supprimé par un administrateur s'il n'est pas en rapport avec le sujet abordé, ou s'il ne respecte pas la charte éditoriale du site (spam, etc.).

FredoBio, association loi 1901. Contactez-nous | Mentions légales.

Sauf mention contraire, tous les documents publiés sur le site sont placés sous Licence Libre Creative Commons by-nc-sa.

Pour nous suivre : Facebook Flux rss