Vatagna

Le nucléaire 

FREDOBIO | Mardi 11 Janvier 2005 | Commentaires [0] | Bookmark and Share

« Il est criminel de développer une technologie que l’on ne maîtrise pas, surtout quand elle engage les générations à venir. »
Théodore MONOD.

COMMENT POUVONS NOUS ENCORE AUJOURD’HUI CONTINUER DANS LA VOIE DU NUCLEAIRE ?

LA FRANCE, UNE EXCEPTION MONDIALE

Avec ses 58 réacteurs en fonctionnement, contribuant à 80% de sa production électrique, la France détient le triste record du pays le plus nucléarisé au monde par rapport à son nombre d’habitants. Son territoire est parsemé de sites nucléaires. De nouveaux projets de centrales nous menacent.

LE NUCLEAIRE N’EST PAS UNE SOLUTION À L’EFFET DE SERRE

Le nucléaire participe assez peu aux émissions de CO2, il n’en reste pas moins qu’il crée des quantités de déchets radioactifs que personne
ne sait gérer, et ce depuis 50 ans.
LE NUCLEAIRE N’EST PAS UNE ENERGIE PROPRE
Des dizaines de milliers de tonnes de déchets radioactifs sont produits chaque année en France. Les plus dangereux arrivent à La Hague (Cherbourg) par centaines de tonnes des réacteurs français et étrangers.
Sur ce site sont stockés 7000 tonnes de combustible usé et plus de 55 tonnes de plutonium, soit 70 réacteurs et 6000 bombes atomiques.
Les déchets nucléaires sont radioactifs pour des milliers d’années : le plutonium est radioactif pendant 240 000 ans. Il constitue une des substances les plus toxiques au monde.

IL N’Y A PAS DE SOLUTION AU PROBLEME DES DECHETS RADIOATIFS, IL FAUT DONC ARRETER D’EN PRODUIRE.
LE RETRAITEMENT EST UNE ABERRATION


Il existe 2 usines de retraitement en Europe : La Hague et Sellafield. Le retraitement est inutile, cher, polluant, dangereux. C’est un abus de langage destiné à faire croire que l’on peut recycler les déchets radioactifs en nouveau combustible pour les centrales : le MOX. Ce produit, encore plus dangereux, est en fait peu utilisé car il pose de nombreux problèmes de gestion : le Japon vient de renvoyer en France cet automne les 2 chargements de MOX commandés ces 5 dernières années.

Sous prétexte de retraitement les déchets radioactifs européens arrivent à La Hague, où ils sont en fait stockés. « Le rapport Charpin » demandé par Lionel Jospin démontre que le retraitement et l’utilisation du MOX ne sont pas rentables et ne le seront pas dans l’avenir.

Chaque année le retraitement rejette des millions de litres de produits radioactifs dans l’atmosphère et la mer. C’est la principale source mondiale de pollution radioactive. Les taux de rejets acceptés à La Hague sont exceptionnellement élevés, ce qui est condamné par les pays riverains de l’Atlantique nord. La santé de millions de personnes est en jeu.

LE NUCLEAIRE N’EST PAS UNE ENERGIE SURE

1986 : Accident de Tchernobyl. La santé des populations, et surtout des enfants vivant dans les zones contaminées, est terriblement affectée par des pathologies qui dépassent en horreur tout ce que l’on pouvait imaginer.
Des réacteurs du même type sont encore en activité en Europe de l’Est. Le manque d’argent pour les entretenir fait peser une lourde menace sur l’ensemble du continent.
Décembre 1999 : pendant la grande tempête, les eaux envahissent la centrale de Blayeris près de Bordeaux. La catastrophe est évitée de peu.

LE NUCLEAIRE N’EST PAS UNE FATALITE

• Maîtrisons notre consommation :
L’efficacité énergétique permet de satisfaire un besoin avec le moins d’énergie possible. Par exemple nous pouvons réaliser dans l’habitat 50% d’économie à confort égal.
• Produisons autrement :
Il existe d’autres moyens de produire de l’électricité : centrales thermiques classiques, centrales au gaz à cycle combiné, installations
de cogénération, piles à combustibles ...
A terme, les énergies renouvelables devront satisfaire tous nos besoins. Ces technologies ne demandent qu’à être développées. Ce sont les énergies de demain.

Version imprimable

Télécharger cet article au format PDF Clic puis "Enregistrer"

Poster un commentaire

Les champs marqués d'une * sont obligatoires.





Remarque: Ce message est suceptible d'être supprimé par un administrateur s'il n'est pas en rapport avec le sujet abordé, ou s'il ne respecte pas la charte éditoriale du site (spam, etc.).

FredoBio, association loi 1901. Contactez-nous | Mentions légales.

Sauf mention contraire, tous les documents publiés sur le site sont placés sous Licence Libre Creative Commons by-nc-sa.

Pour nous suivre : Facebook Flux rss