Vatagna

Les sels minéraux 

FREDOBIO | Mardi 11 Janvier 2005 | Commentaires [0] | Bookmark and Share

On les trouve en quantités relativement élevées dans le métabolisme. Ce
sont le potassium, le sodium, le magnésium, le calcium et le phosphore.
Cela les distingue des oligo-éléments (Cuivre, fluor, fer, manganèse,
iode...) certes indispensables à notre santé mais qui n'existent dans
le corps qu'à l'état de trace.

Le calcium:

Son action est essentielle sur la bonne santé des os mais il joue
également un rôle important dans la transmission de l'influx nerveux et
dans la contraction musculaire. Si l'organisme manque d'un apport
suffisant, il devra puiser dans les réserves osseuses qui vont se
fragiliser.
L'apport doit être important car nous fixons que 10 à 30 % du calcium
présent dans les aliments qui en comportent. Et plus nous vieillissons,
plus le pourcentage baisse.
On trouve du calcium dans le lait, les fromages, les produits laitiers,
les oeufs, les poissons gras, les fruits de mer, les légumes à feuille,
les céréales et pains complets, etc.

Le magnésium:

Il est extrêmement important pour la bonne santé de notre organisme. Il
est fondamental dans le métabolisme des glucides, des lipides et des
protéines. Il participe à l'excitabilité neuro-musculaire, aux
activités des enzymes, aux phénomènes de la coagulation sanguine, etc.
Un organisme qui en manque court des risques importants. Il est
stressé, atteint de fatigue chronique et peuvent surgir des problèmes
de crampes, de spasmophilie et même de tétanie. La carence en magnésium
induit souvent des états dépressifs.
Il y a fréquemment carence de magnésium dans la population française.
Nous consommons en effet trop peu de pain complet, de céréales et de
légumes secs.
On en trouve donc dans tous ces aliments ainsi que dans les fruits secs, le chocolat, les fruits de mer et le riz brun.

Le sodium:

Si nous consommons trop peu de magnésium, notre nourriture comporte en
revanche beaucoup trop de sel. Celui que nous utilisons pour notre
alimentation est en effet très souvent enrichi en sodium. C'est le cas
de la plupart des charcuteries, des potages industriels, des sauces,
des condiments et des plats tout préparés.
L'industrie agro-alimentaire a en effet tout intérêt à forcer la dose.
Le goût du produit est sensiblement renforcé et on consomme deux à trois fois plus de boisson du commerce.

Nous ne devrions pas consommer plus de 2 à 3 g quotidiens de sel de
table soit 800 mg de sodium. Une surconsommation entraîne chez les
personnes prédisposées à une tendance sérieuse à l'hypertension
artérielle et des risques graves de maladies cardio-vasculaires.

Le potassium:

Il est les contrepoids naturel du sodium ou plus exactement de sa trop
importante présence dans nos cellules. En effet, le potassium équilibre
leur teneur en eau perturbée par trop de sodium. Normalement, nous ne
manquons pas de potassium, car on en trouve plus ou moins dans tous les
aliments.
Les seules carences en potassium qui surviennent découlent de la prise
de certains diurétiques et de certains laxatifs, d'un long traitement à
base de corticoïdes ou d'un régime sans sel mal contrôlé.
Ces carences sont graves car elles induisent des crampes, une faiblesse
musculaire, des troubles cardiaques et peuvent provoquer des
évanouissements.

Version imprimable

Télécharger cet article au format PDF Clic puis "Enregistrer"

Poster un commentaire

Les champs marqués d'une * sont obligatoires.





Remarque: Ce message est suceptible d'être supprimé par un administrateur s'il n'est pas en rapport avec le sujet abordé, ou s'il ne respecte pas la charte éditoriale du site (spam, etc.).

FredoBio, association loi 1901. Contactez-nous | Mentions légales.

Sauf mention contraire, tous les documents publiés sur le site sont placés sous Licence Libre Creative Commons by-nc-sa.

Pour nous suivre : Facebook Flux rss