Vatagna

Mortelle culture du coton 

FREDOBIO | Mardi 11 Janvier 2005 | Commentaires [0] | Bookmark and Share

Si la culture du coton n'occupe que 2.5% des surfaces cultivés de la planète, elle reçoit 10% des pesticides et presque 25% des insecticides utilisés dans le monde. Cela représente un énorme marché d'environ 2.6 milliards de dollars.
Une véritable manne pour des firmes comme Agrevo, Syngenta, Bayer, Cyanamid, Du Pont de Nemours, Aventis......
Les principaux pays producteurs de coton sont la Chine, les Etats-Unis, l'Inde,l'Ouzbékistan et le Pakistan.

Les producteurs de coton utilisent des insecticides et fongicides qui
comptent parmi les plus dangereux du marché, parmis lesquels
l'aldicarbe, le phorate, l'endosulfan... Des défoliants très toxiques,
tel le 2,4-D et le 2,4,5-T, composant de « l'agent orange » (défoliant utilisé pendant la guerre du Vietnam).
On est passé de 10 traitements annuels par avion dans les années 1950, à 30 voire 40 traitements dans certaines régions.

Les pesticides employés constituent un danger réel non seulement pour
les agriculteurs, mais aussi pour les communautés résidant au voisinage
des zones de culture, pour la vie sauvage et pour l'environnement
naturel.

La désertification de l'Ouzbékistan:

l'emploi intensif de pesticides allié à l'irrigation forcenée a stérilisé les terres, trop contaminées par les pesticides et le sel.
l'irrigation des champs de coton a partiellement asséché la mer d'Aral:
près de 2 millions et demi d'hectares auparavant sous l'eau sont
maintenant à sec et salés!
Jadis la 4éme plus grande étendu d'eau douce du monde, maintenant, elle
est trop salé et pollué par les pesticides pour que les poissons y
vivent normalement: il ne reste plus que 4 espèces sur les 24 originelles.

Les ressources en eau « potable » sont également contaminées et on
trouve de plus en plus de résidus de pesticide dans le lait maternel.
La population de la région connaît des problèmes de santé très importants.
On assiste à une augmentation effrayante des malformations
congénitales, des cancers, des maladies infantiles, des maladies du
foie et des reins, etc.

Version imprimable

Télécharger cet article au format PDF Clic puis "Enregistrer"

Poster un commentaire

Les champs marqués d'une * sont obligatoires.





Remarque: Ce message est suceptible d'être supprimé par un administrateur s'il n'est pas en rapport avec le sujet abordé, ou s'il ne respecte pas la charte éditoriale du site (spam, etc.).

FredoBio, association loi 1901. Contactez-nous | Mentions légales.

Sauf mention contraire, tous les documents publiés sur le site sont placés sous Licence Libre Creative Commons by-nc-sa.

Pour nous suivre : Facebook Flux rss