Vatagna

Attention OGM 

Réseau semences paysanes | Mardi 11 Janvier 2005 | Commentaires [1] | Bookmark and Share

Suite à la période estivale nous vous tenons informé des projets de la
Commission européenne qui visent à autoriser la contamination des
semences conventionnelles et organiques par des variétés génétiquement
modifiées. Nous comptons une fois de plus sur votre soutien actif
puisqu’il y a une menace imminente de création par la Commission de
seuils de contamination le 8 septembre prochain.

L’UE est en phase de transition : Une nouvelle Commission a été nommée
par son nouveau président, José Manuel Durao Barroso, qui va entrer en
fonction le 1er novembre. Jusqu’à cette date, l’ancienne Commission
sous la présidence de Romano Prodi est toujours en place. Certains
commissaires vont partir, d’autres vont prendre de nouvelles
responsabilités. Le Parlement Européen tiendra des audiences pour
interviewer les commissaires avant de valider leur nomination.

Dans cette situation, Margot Wallström, la commissaire sortante chargée
de l’environnement va proposer à la Commission sortante une « décision
établissant des seuils minimaux pour des traces adventives ou
techniquement inévitables de semences génétiquement modifiées dans
d’autres produits, » qui établit les seuils pour la contamination non
étiquetée de semences à 0.3% pour le maïs et les graines oléagineuses.
Si cette décision est adoptée, une majorité de 2/3 du Conseil des
ministres serait nécessaire pour arrêter la mise en application de
cette proposition d’après la procédure choisie par la Commission.

Comme vous le savez, « Save our seeds » exige que les semences
organiques et conventionnelles restent libres de toute contamination
par des OGM et que toute présence d’OGM soit labellisé à partir du taux
de 0.1%. Cette position est soutenue par des centaines de milliers de
citoyens européens, par plus de 300 organisations et les quelques 25
millions de membres qui en font partie, par le Parlement Européen et de
nombreux états membres de l’UE. Tout récemment, la ministre de
l’agriculture danoise, Else Mariann Fischer Boel, a proposée au conseil
des ministres européens de l’agriculture d’introduire la labellisation
des semences OGM à 0.1%. Dès le 1er novembre, Mme Boel sera le nouveau
Commissaire européen à l’agriculture.

Les seuils de contamination tels qu’ils sont proposés par Mme Wallström
seraient synonymes d’une introduction des OGM dans toutes les semences
et la nourriture et ceci à l’encontre de la volonté des consommateurs
et des agriculteurs. Cette mesure rendrait l’agriculture sans OGM très
difficile et augmenterait massivement les coûts des agriculteurs et des
produits sans OGM. Ca rendrait aussi le contrôle et la surveillance des
déversements d’OGM dans l’environnement quasiment impossible et
introduirait une contamination OGM incontrôlée à travers l’Europe.

Pendant presque trois ans la Commission ne pouvait pas mettre en œuvre
une régulation de la contamination des semences OGM. La résistance de
la société civile et les objections du Parlement Européen et des Etats
Membres ont pu empêcher la mise en place d’une telle législation. Les
Commissaires sortants tentent de faire passer une législation hautement
contentieuse en profitant du vide créé par la transition de pouvoir à
Bruxelles. Il en est du ressort de la Commission de présenter une
proposition cohérente et fondée, basée sur un accord qui répond aux
attentes de tous les européens et sur des calculs scientifiques et
économiques qui prennent en compte les effets sur l’environnement, sur
les agriculteurs et sur les consommateurs.

Agissez maintenant !
Nous vous demandons d’envoyer des fax et des lettres aux Commissaires
responsables, et notamment leur Président, Romano Prodi, afin de faire
savoir que la société suit de près leur démarche et désapprouve cette
tentative d’introduire une législation hautement controversée avant de
laisser sa place à la nouvelle Commission. Nous pensons également que
le Parlement Européen, qui va interviewer les nouveaux commissaires
durant les semaines à venir, doit aborder le problème de la
contamination par semences OGM et la manière dont Mme Wallström, qui
est désignée en tant que vice-Présidente de la nouvelle Commission,
gère la situation.

Malgré le lobby intense des multinationales de l’agro-alimentaire, la
majorité des citoyens européens veulent des semences sans OGM. Ceci ne
doit pas être ignoré !

Veuillez trouver ci-joint une lettre avec des arguments que vous
pourriez trouver utiles ainsi que les adresses et des informations plus
conséquentes concernant les commissaires impliqués dans ce problème: lettre

Imprimez la pétition: (format PDF)

Version imprimable

Télécharger cet article au format PDF Clic puis "Enregistrer"

1 Commentaires

Posté par: DAMnature, le Dimanche 22 Février 2009 à 20h56

quel honte ces OGM pour notre nature continuons le combat.hayon plus peur nous citoyen d'une poignée de dégénérer qui mètre a sac notre terre nourricière.daniel a bientôt

Poster un commentaire

Les champs marqués d'une * sont obligatoires.





Remarque: Ce message est suceptible d'être supprimé par un administrateur s'il n'est pas en rapport avec le sujet abordé, ou s'il ne respecte pas la charte éditoriale du site (spam, etc.).

FredoBio, association loi 1901. Contactez-nous | Mentions légales.

Sauf mention contraire, tous les documents publiés sur le site sont placés sous Licence Libre Creative Commons by-nc-sa.

Pour nous suivre : Facebook Flux rss