Vatagna

attention Attention! Ne pas utiliser les plantes dans un but thérapeutique sans l'avis d'un médecin. Nous déclinons toutes responsabilités quant au mauvais usage des plantes. L'emploi en phytothérapie est à titre purement informatif.

Phytothérapie : La chicorée 

FREDOBIO | Mardi 11 Janvier 2005 | Commentaires [0] | Bookmark and Share

(Cichorium intybus)

La Chicorée sauvage est un régal pour les promeneurs. Les bordures des
chemins conservent, jusqu’au cœur de l’été, la fraîche couleur bleu
ciel de ses fleurs, qui contraste avec les tons paille du paysage.
La Chicorée est l’une des plantes les plus bénéfiques. Non seulement
elle possède d’extraordinaires propriétés médicinales, mais elle est un
agréable substitut au café.
La racine de la chicorée, que l’on arrache en automne, séchée puis
grillée et moulue, sert à préparer le « café de chicorée ». On peut le
mélanger avec du malt d’orge, ce qui lui donne un goût encore plus
agréable.

PROPRIETES ET INDICATION :

Déjà connue des Egyptiens et utilisée par leurs pharaons, cette plante fut surnommée par Galien « l’amie du foie ».
Ses racines et ses feuilles contiennent de l’insuline et de la lévulose, des glucides qui favorisent les fonctions du foie.
Mais la plupart de ses propriétés médicinales sont dues aux principes
amers qu’elle contient et qui agissent en stimulant tous les processus
digestifs.

Dans l’estomac, elle agit comme eupeptique, augmentant la sécrétion des
sucs gastriques. En cas de digestion difficile, une tisane de chicorée
après le repas est plus efficace qu’une cuillérée à café de
bicarbonate. De plus, prise avant le repas, elle est un apéritif
puissant pour enfants et adultes.

Elle favorise la sécrétion de bile (action cholérétique), nécessaire à
la digestion des graisses. De plus, elle active la circulation portale
et décongestionne le foie.

Elle a une action laxative. Une tasse de chicorée à jeun le matin aide
à combattre la paresse intestinale et la constipation. Elle a une
action vermifuge, aidant à expulser les vers intestinaux.

Ses indications sont : inappétence, atonie gastrique, digestions
difficiles, dyspepsie biliaire due à un mauvais fonctionnement de la
vésicule biliaire, congestion hépatique, hypertension portale,
constipation, parasites intestinaux.

La chicorée a également un effet diurétique et dépuratif léger. Elle
est donc également indiquée en cas de goutte et d’arthritisme.

PREPARATION ET EMPLOI :

*salades : Les feuilles crues coupées avant la floraison ont un
agréable goût amer. Elles peuvent servir à la préparation
d’appétissantes salades sauvages, auxquelles on peut ajouter des
pissenlits et de l’ail, en les assaisonnant avec du citron et de
l’huile d’olive.

*Jus frais : Les personnes qui souhaitent obtenir un effet
puissant peuvent boire du jus frais de feuilles, que l’on obtient en
les pressant dans un linge ou à l’aide d’une centrifugeuse. On obtient
ainsi un jus très amer, mais il n’y a pas d’inappétence qui puisse lui
résister. Dans ce cas, il est recommandé d’en prendre un demi verre
avant chaque repas.

*Infusion :
Avec des feuilles et de la racine fraîches ou
séchées, à raison de 30 g par litre d’eau. En prendre 2 ou 3 tasses par
jour : avant les repas, comme apéritif ; après comme digestif.
Il faut sucrer cette tisane le moins possible, afin de tirer le plus grand bénéfice de son stimulant goût amer.

Version imprimable

Télécharger cet article au format PDF Clic puis "Enregistrer"

Poster un commentaire

Les champs marqués d'une * sont obligatoires.





Remarque: Ce message est suceptible d'être supprimé par un administrateur s'il n'est pas en rapport avec le sujet abordé, ou s'il ne respecte pas la charte éditoriale du site (spam, etc.).

FredoBio, association loi 1901. Contactez-nous | Mentions légales.

Sauf mention contraire, tous les documents publiés sur le site sont placés sous Licence Libre Creative Commons by-nc-sa.

Pour nous suivre : Facebook Flux rss