Vatagna

La quinoa 

FREDOBIO | Mardi 11 Janvier 2005 | Commentaires [1] | Bookmark and Share

Classification botanique:

Les Quinoas, Chenopodium quinoa, font partie de la famille des Chenopodiacae et de la Tribu des Cylolobeae. Le genre Chenopodium comprend environ 250 espèces connues.

Il existe de très nombreuses variétés de quinoa (par exemple, plus de 2000 au Pérou et en bolivie) qui se répartissent en cinq groupes.


- La quinoa des vallées, qui est cultivée dans les vallées inter-andines, à des altitudes entre 2200 m et 4000 m. Les plantes sont grandes (entre 2 et 3 mètres), ramifiées et se caractérisent par une longue période de croissance de plus de 7 mois.


- La quinoa de l'altiplano, qui est cultivée dans la région du Lac Titicaca à une altitude d'environ 4000 mètres. Les plantes sont particulièrement résistantes à la gelée. Elles font 1 m à 1m80 de hauteur. La plupart des variétés ne sont pas ramifiées et leur période de croissance varie de 4 à 7 mois.

- La quinoa des terrains salinifiés qui est originaire des zones salinifiées de la Bolivie à une altitude d'environ 4000 mètrres. Les plantes sont particulièrement résistantes et très adaptées à des sols
salinifiés et très alcalins (avec un pH dépassant8.0). Leurs graines sont amères et possèdent une grande teneur en protéines.


- La quinoa des zones basses au niveau de la mer qui est cultivée
au sud du Chili, à des latitudes autour de 40° Sud. Les plantes ne sont normalement pas ramifiées et leurs graines jaunes et translucides sont amères. Leur hauteur est d'environ 2 mètres. Ce sont des plantes qui fleurissent en jours longs.

- La quinoa subtropicale, qui est cultivée dans les vallées inter-andines de la Bolivie. La couleur de ces plantes est d'un vert intense qui tourne à l'orange lors du processus de maturation. Les graines peuvent être blanches ou oranges.

Histoire:

Les Incas appelaient la Quinoa « chisiya mama », ce qui signifie en Quechua « mère de tous les grains ». Elle était pour eux une plante sacrée et c'était l'empereur Inca, qui tous les ans, semait les premiers grains à l'aide d'un outil en or. Durant le solstice, les grands prêtres l'offraient au soleil (Inti) dans des vases en or.

De récentes recherches archéologiques indiquent que la Quinoa était cultivée autour de 5000 ans avant Jésus-Christ dans le bassin d'Ayacucho au Pérou.

La Quinoa constitue la base alimentaire des grandes ivilisations pré-colombiennes. Ainsi le centre culturel de Tiahuanaco, qui fut particulièrement florissantde l'an 600 à l'an 1200, était très dépendant de la culture de Quinoa car il était localisé sur les rives du lac Titicaca, à
4200 m d'altitude.

L'empire Inca, qui lui succéda, pouvait en plus compter sur la culture
du maïs car sa capital Cuzco (le nombril du monde) était située 450 mètres plus bas en altitude. Jusqu'au moment de la conquête Espagnole, les deux tiers de la population de ce qui est maintenant le Pérou vivaient sur des terres où régnait la culture du Quinoa.

Nutrition:

La grande richesse de la quinoa est dans son grain qui contient en moyenne de 16 à 18% de protéines et parfois pour certaines variétés, jusqu'à 23% de protéines.

Cependant, comme pour les amaranthes à grains, ce n'est pas tant la teneur protéique qui est essentielle que la qualité de cette protéine.

Cette protéine est en effet, elle aussi, très équilibrée et elle contient tous les acides aminés essentiels à la vie humaine.

Au jardin:

La quinoa peut être semée dès que le sol commence à se réchauffer, à savoir dès avril dans certaines régions. Lorsque le semis ne peut être effectué
tôt dans la saison et que le sol s'est réchauffé, il est alors conseillé de réfrigérer les semences pendant quelques jours afin d'en faciliter la germination.

En effet, il existe dans la quinoa un phénomène de dormance: les graines germent difficilement lorsqu'elles sont semées chaudes dans un sol trop chaud. Lorsque le sol est à une température d'environ 15°, les semences lèvent en 3 ou 4 jours.

Les quinoas n'apprécient pas les excès d'eau. Il n'est normalement pas nécessaire de les arroser en début de croissance. L'humidité du sol devrait en effet être suffisante. On peut semer un rang d'environ 15 mètres de long
avec un gramme de quinoa.

La technique de culture conseillée est la même que celle pratiquée par les peuples Andins, c'est simplement celle du double repiquage (comme pour l'amaranthe et la tomate).

Les graines sont semées, au printemps, à l'abri. Les jeunes plantules sont repiquées à 2 feuilles dans des godets individuels. Lorsque les plant atteint 10-15 cm de hauteur, il est repiqué dans le jardin à sa place définitive. Espacer de l'ordre de 50-60 cm avec un tuteur pour éviter que le plant ne verse ou de l'ordre de 10-30 cm pour avoir des plants plus petit, sans tuteurer.

Pollinisation:

Les fleurs de quinoa sont imparfaites car les pétales sont absents. Elle possèdedes fleurs femelles et des fleurs hermaphrodites dont la proportion varie selon les variétés. L'inflorescence du quinoa est un panicule.

La quinoa est généralement considérée comme une plante autogame. Cependant, on peut exclure la possibilitéd'un certain pourcentage de pollinisations croisées.

On conseille donc un isolement entre deux variétés de quinoa si l'on veut
garantir totalement la pureté variétale.

Production de semences:


En fin de période de croissance , la quinoa, lorsque ses grains ont commencé à sécher, ne craint pas les gelées.

Elle craint par contre beaucoup plus les périodes des pluies automnales intenses: Il est, en effet, impressionnant, mais un peu désespérant, de voir les grains de quinoa germer sur les panicules lorsque les conditions de chaleur et d'humidité semblent idéales à la plante pour commencer un nouveau cycle. Il est donc conseillé de bien choisir ses variétés en fonction de la longueur de saison de croissance et aussi en fonction de la « qualité » climatologique de l'automne.

Selon les variétés, un gramme peut contenir de 400 à 700 graines.

Version imprimable

Télécharger cet article au format PDF Clic puis "Enregistrer"

1 Commentaires

Posté par: Bruno, le Vendredi 01 Février 2008 à 23h03

Bonjour,

Que penser de cette description de culture du Quinoa au Maroc, qui préconise une culture en hiver ? Pensez-vous qu'un tel mode de culture serait possible dans le Sud de la France, en hiver doux ?

http://www.vulgarisation.net/bul133.htm

"Le quinoa est une culture annuelle que les producteurs sèment entre le mois de septembre et novembre et récoltent de mai à juillet [...]
La plante a besoin de journées courtes et de températures fraîches pour pousser, d'où sa culture principalement en altitude."

Poster un commentaire

Les champs marqués d'une * sont obligatoires.





Remarque: Ce message est suceptible d'être supprimé par un administrateur s'il n'est pas en rapport avec le sujet abordé, ou s'il ne respecte pas la charte éditoriale du site (spam, etc.).

FredoBio, association loi 1901. Contactez-nous | Mentions légales.

Sauf mention contraire, tous les documents publiés sur le site sont placés sous Licence Libre Creative Commons by-nc-sa.

Pour nous suivre : Facebook Flux rss